• Le principe de la liberté d’information doit s’opposer à toute censure. Elle est libre quand elle ne dépend des puissances d’argent, mais de la seule conscience des journalistes et des lecteurs. Ils peuvent aussi penser que s’ils veulent remplir leur mission, qui est de rendre intelligible le présent pour maîtriser l’avenir, il leur faut bien visiter les coulisses du spectacle. Sinon ils ne seront plus que les portes voix des apparences, otages d’une communication qui est l’ennemie de l’information.

  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Catégories d’Articles

  • Archives

  • Accueil
  • > Politique
  • > Présidentielle: un débat à cinq qui pourrait tout changer

Présidentielle: un débat à cinq qui pourrait tout changer

Posté par Les Blogueurs Associés le 20 mars 2017

Présidentielle

Les cinq principaux candidats à l’Elysée, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, s’affrontent avant le premier tour, ce lundi soir à 21 heures sur TF1. Cela pourrait rebattre les cartes d’une campagne hors normes.

C’est un rendez-vous inédit, unique dans l’histoire de la vie politique française. Ce lundi soir, et pour la première fois, les principaux candidats à l’élection présidentielle se retrouvent dans la même arène télévisuelle, celle de TF1, pour un débat télévisé organisé avant le premier tour !

Fini l’unique et sacro-saint duel d’entre-deux-tours réservé aux seuls finalistes. Après TF1 ce lundi, BFMTV et CNews, le 4 avril, puis France 2, le 20 avril, organiseront d’autres confrontations avant le premier tour.

Bien sûr, le succès des récents débats organisés pour les primaires de la droite et de la gauche, qui s’étaient révélés déterminants pour le choix des électeurs, n’est pas étranger à cette nouveauté. Ils avaient à chaque fois attiré plusieurs millions de téléspectateurs.

En tout cas, pour Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, François Fillon et Marine Le Pen, qui composent le casting de ce lundi, le rendez-vous est déjà crucial. Deux jours après la fin du dépôt officiel de candidatures, il marque même le vrai début de cette bien étrange campagne présidentielle.

Une campagne jusqu’alors marquée par les affaires, celles de Fillon et de Le Pen, mais aussi par le rejet des partis politiques traditionnels, et surtout par la menace d’une abstention record au soir du premier tour, le 23 avril, rendant plus que jamais incertaine l’issue du scrutin.

Les six autres qualifiés écartés du plateau de TF 1

Ce lundi, pour chacun des participants, l’objectif est clair : marquer des points, faire valoir ses différences. Donner des coups, en prenant bien soin de ne pas en recevoir. Avec des projecteurs forcément un peu plus braqués autour de trois candidats.

Emmanuel Macron, l’ovni politique qui entend transcender le clivage droite-gauche et qui devrait être au centre des tirs croisés; François Fillon, fragilisé par le Penelopegate mais bien déterminé à faire valoir ce « projet de rupture » sur lequel il travaille depuis quatre ans…

…et bien sûr Marine Le Pen, seule représentante féminine de ce combat cathodique, et leadeuse d’un Front national qui n’a jamais été aussi près de la conquête de l’Elysée.

Tout le week-end, les héros de cette soirée inédite se sont isolés pour préparer, au calme, leur prestation. Un luxe que n’ont pas eu les six autres qualifiés pour l’élection, écartés du plateau de TF1 en raison de la faiblesse de leur score dans les intentions de vote.

C’est le cas du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan qui a qualifié cette absence forcée « d’assassinat politique ».

Lundi, TF1 a rappelé que le CSA et le Conseil d’Etat avaient jugé que l’organisation d’un débat avec cinq candidats relevait de la liberté éditoriale de la chaîne. Les recalés de ce premier débat pourront tout de même se consoler le 20 avril sur France 2, qui a prévu d’accueillir sur son plateau les onze candidats.

Les Blogueurs associés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus