Raquel Garrido, l’Insoumise qui accumule les casseroles

Posté par Les Blogueurs Associés le 4 octobre 2017

Raquel Garrido

Tweet polémique, déclarations anticipées, cotisations sociales impayées, la porte-parole de La France insoumise est de plus en plus exposée… et de plus en plus épinglée pour ses maladresses.

Raquel Garrido, la porte-parole de La France insoumise, par ailleurs compagne du député LFI Alexis Corbière, accumule les maladresses depuis la rentrée. Entre des révélations étonnantes, des déclarations fracassantes et des tweets hasardeux, L’Express fait le point.

Raquel Garrido est-elle en train de devenir un boulet pour La France insoumise ? Depuis la rentrée, la porte-parole du mouvement de Jean-Luc Mélenchon est sous le feu des projecteurs, et pas vraiment à son avantage.

L’Insoumise aux cotisations sociales

C’est le pavé dans la mare jeté, ce mercredi, par Le Canard enchaîné. L’hebdomadaire satirique assure que Raquel Garrido, avocate de profession, n’aurait pas payé ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats depuis six ans. Pas plus qu’elle n’aurait payé ses cotisations à l’Ordre des avocats depuis un an.

Selon le palmipède, le montant de l’ardoise auprès de la caisse de retraite des avocats s’élèverait à plus de 32 000 euros. Contactée par l’AFP, « l’Insoumise » pourtant toujours prompte a dénoncer les cadeaux fiscaux faits aux plus riches, n’a pas souhaité s’exprimer.

Du côté de Raquel Garrido, c’est silence radio. Pas même un tweet. Etonnant quand on sait sa capacité à se défendre – ou à tenter de le faire – sur le réseau social, lorsqu’elle est mise en cause. Son compte nous apprend tout de même qu’elle se présente toujours d’abord comme «avocate à Paris», son rôle chez les insoumis arrivant plus tard.

L’Insoumise à la sobriété

La règle est pourtant simple: après un drame, il faut être sobre sur Twitter. Surtout dans les premières heures. De la sympathie et de la compassion. Point. Au risque de voir les portes des enfers s’ouvrir sous vos pieds.

Une règle dont s’est largement affranchie Raquel Garrido samedi soir. Moins d’une heure après la chute d’une barrière lors de la rencontre de Ligue 1 entre Amiens et Lille, qui a fait une trentaine de blessés, la porte-parole de la France insoumise a dénoncé dans un tweet l’inégalité financière entre les clubs de football.

Un tweet rapidement dénoncé puisqu’au moment de sa publication, les éléments du drame étaient encore très flous, et que Raquel Garrido a été contrainte de supprimer. Ce qu’elle ne fait que rarement.

L’Insoumise au temps

Quelques jours après la manifestation parisienne de La France insoumise contre la réforme du travail, le 23 septembre, Raquel Garrido devient la risée du web. La raison ? S’être félicitée à plusieurs reprises, dès le lendemain sur C8, de l’immense succès du rassemblement.

Problème: la chronique de Raquel Garrido dans Les Terriens du dimanche n’est pas diffusée en direct mais a été enregistrée deux jours avant la manifestation. Matériellement, celle-ci n’avait donc pas la possibilité de prédire si la manifestation, qui a rassemblé entre 30 000 et 100 000 personnes, allait être un succès ou non.

L’Insoumise au protocole

D’ordinaire, les conférences de presse sont réservées, comme leur nom l’indique, à la presse. Mais surprise, ce 31 août: Raquel Garrido herself est présente à celle du Premier ministre qui présente les ordonnances qui vont réformer le code du travail.

La porte-parole de La France insoumise, par ailleurs avocate de Jean-Luc Mélenchon, jongle avec les casquettes pour interroger directement Edouard Philippe en tant que chroniqueuse pour l’émission de Thierry Ardisson Les Terriens du dimanche.

Une émission qu’elle a annoncé rejoindre au cours de l’été. Un mélange des genres parfaitement assumé par Matignon, mais aussi par l’intéressée. A Libération, elle déclarait d’ailleurs fin août, alors qu’elle s’apprêtait à devenir chroniqueuse dans l’émission de Thierry Ardisson sur C8 :

«Je suis avocate et je le reste. Je ne veux pas me faire passer pour ce que je ne suis pas.»

La moins insoumise au capitalisme

Surprise ce 14 juillet. L’émission de Thierry Ardisson Salut les Terriens révèle que Raquel Garrido sera une des chroniqueuses de Terriens du dimanche, la petite soeur de SLT. Une émission diffusée sur C8, chaîne de la TNT appartenant à Vincent Bolloré. L’annonce fait immédiatement jaser et Raquel Garrido est accusée de compromission avec Bolloré, maintes fois dénoncé comme le chantre d’un capitalisme ardemment combattu.

Mais malgré les critiques, elle reste droite dans ses bottes: « Mon interlocuteur, c’est Stéphane Simon [le producteur de l'émission]. Je n’ai aucun rapport avec les gens de C8, ni avec Bolloré, rétorque-t-elle à Libération. »

« L’alternative, c’est quoi ? Qu’on ne soit présent nulle part ?, s’interroge-t-elle. [Je suis rémunérée], et alors ? C’est pire quand je ne suis pas payée puisque je leur ramène de la pub gratuite ! »

Les Blogueurs associés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus