• Catégories d’Articles

  • Archives

  • Accueil
  • > Politique
  • > Les partisans de Navalny se mobilisent « pour une vraie élection présidentielle »

Les partisans de Navalny se mobilisent « pour une vraie élection présidentielle »

Posté par Les Blogueurs Associés le 8 octobre 2017

Saint-Pétersbourg

Du fond de sa cellule où il a été placé vingt jours en détention pour organisation de rassemblements non autorisés, l’opposant Alexeï Navalny avait maintenu son appel à sortir dans la rue, partout en Russie, le jour anniversaire de Vladimir Poutine. Ce dernier fêtait, samedi 7 octobre, ses 65 ans.

Et c’est dans la ville natale du président russe que les partisans de M. Navalny ont été les plus nombreux à y répondre : plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Saint-Pétersbourg au cri de « Poutine, voleur ! » ou « la Russie sans Poutine ! »

« C’est l’anniversaire de notre président et on voudrait lui dire qu’on en a marre ; on veut du changement dans ce pays », témoigne Yvan, un grand gaillard emmitouflé dans sa parka. Comme ses camarades autour de lui, il est étudiant, et, comme une majorité des manifestants, il est jeune, à peine 20 ans. « Je n’ai pas peur, crâne son ami Alexandre, 19 ans, car je suis sorti pour mon futur et demain, ce monde sera à nous ! »

C’est ici, dans la deuxième ville de Russie, qu’Alexeï Navalny, avait prévu ce samedi d’organiser un meeting de campagne, après ceux qu’il a tenus dans une demi-douzaine d’autres villes. Mais le couperet a fini par tomber. Le 2 octobre, alors qu’il s’apprêtait à se rendre à Nijny-Novgorod, il a été interpellé, puis condamné par la suite à vingt jours de détention, pour la troisième fois en moins d’un an.

Consignes de modération

L’opposant mène campagne en tentant de faire pression sur le Kremlin, bien que ses chances de concourir à l’élection présidentielle en mars 2018 sont quasi nulles du fait de sa condamnation à trois ans et demi de prison avec sursis, dans une affaire de détournement de fonds qu’il nie.

Tout porte à croire en revanche que M. Poutine, bien que n’ayant pas encore fait officiellement acte de candidature, briguera un nouveau mandat, le quatrième. A Saint-Pétersbourg, au milieu des sirènes hurlantes des fourgons de police, Boris, planté sur le trottoir, triture avec nervosité sa pancarte Navalny.

« J’ai vu les flics embarquer une femme, elle saignait de la tête », bégaie le jeune homme. Malgré plusieurs interpellations parfois musclées, les forces de sécurité semblent cependant avoir reçu des consignes de modération par rapport aux défilés pro-Navalny qui avaient été organisés au printemps.

Pour la première fois surtout, les manifestants ne se sont pas dispersés rapidement ; ils étaient encore une bonne centaine à rester groupés après 21 heures sur la place de l’Insurrection, au cœur de la ville, sans en être empêchés. Toutefois, au moins 270 personnes ont été arrêtées.

« Défendre nos droits »

Parti du Champs de Mars, le cortège a accueilli avec un éclat de rire général cette drôle d’annonce proférée par haut-parleur, proposant une séance gratuite de cinéma pour aller voir Crimée – un film de propagande sur l’annexion de la péninsule ukrainienne, diffusé en ce moment sur les écrans russes.

« Des provocateurs », s’amuse Daria, 17 ans, les joues peintes, comme celles de sa copine, en rouge aux couleurs de la campagne de Navalny. Redevenue grave, elle ajoute : « Nous sommes ici pour défendre nos droits, et que ce gouvernement respecte notre Constitution. »

« Je ne suis pas spécialement pour Navalny, mais je veux une vraie compétition, une vraie élection, comme partout ailleurs », insiste Anton, 20 ans. « Il nous faut un autre candidat, pas seulement Vladimir [Poutine], renchérit Valery, 18 ans. Je ne suis pas d’accord sur tout avec Navalny, mais c’est le principal opposant démocrate et il nous en faut un. »

A Moscou, à Ekaterinbourg, à Samara, et dans quelque 80 villes, d’autres manifestations ont eu lieu. Ces rassemblements, toutefois, n’ont pas atteint l’ampleur des précédents appels lancés par M. Navalny au printemps.

Les Blogueurs associés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus