• Catégories d’Articles

  • Archives

Le retour en force de l’abri anti-atomique !

Posté par Les Blogueurs Associés le 13 août 2017

Kim Jong-un

Les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis commencent à inquiéter les habitants de cette partie du monde. Face à la menace d’une attaque nucléaire dans la région du Pacifique, la population cherche à s’organiser.

La récente déclaration de Kim Jong-un, d’attaquer l’île américaine de Guam, n’est pas faite pour rassurer. Depuis quelques semaines, les ventes de refuges anti-nucléaires enregistrent des progressions inhabituelles. Au Japon, certaines entreprises ont dû mettre en place des listes d’attente, comme le rapporte The Independant.

La compagnie de Seiichiro Nishimoto, située à Osaka, a vendu plus d’une douzaine d’abris en deux mois, soit deux fois plus qu’en une année pleine, selon le Guardian. «La plupart de nos clients sont inquiets d’une possible attaque nucléaire nord-coréenne», précisait-il au journal britannique.

Le Japon est au centre du conflit qui oppose les États-Unis et la Corée du Nord. Des conseils de survie sont délivrés par le gouvernement depuis quelques mois. The Guardian révèle qu’une «publicité gouvernementale de trente secondes circule à la télévision japonaise pour indiquer à la population qu’en cas d’attaque il faut se mettre à l’abri dans un bâtiment en béton ou se réfugier sous terre».

Pour se prémunir d’un tir nord-coréen, le ministère de la Défense a également indiqué ce samedi le déploiement de son système antimissile américain Patriot dans l’ouest du Japon.

Les demandes émergent aussi aux États-Unis

Aux États-Unis aussi la recherche des abris anti-nucléaires s’intensifie. Le PDG d’une compagnie américaine, Ron Hubbard, a indiqué au site californien Fox 11 qu’il en avait vendu plus de trente les deux dernières semaines. «C’est de la folie, je n’ai jamais vu quelque chose comme cela», a-t-il ajouté.

Ces principaux clients restent des Japonais. Mais les demandes émergent aussi dans son pays. Rob Hubbard indiquait ainsi au site web en avoir vendu dans neuf États différents, le jour de son interview.

À Séoul, les habitants prennent également au sérieux les déclarations de Pyongyang. Depuis une semaine, les Sud-Coréens achètent plus d’or et mangent beaucoup plus qu’auparavant, selon Reuters. Les ventes de nourriture ont augmenté en raison du climat actuel, ont confié plusieurs responsables à l’agence de presse.

Pour le moment le pays ne connaît pas d’afflux de vente d’abris anti-nucléaires. Mais un exercice national aura lieu le 23 août prochain. Une sirène sonnera pour indiquer le début de l’entraînement. Les voitures seront stoppées et les piétons amenés vers des lieux sécurisés, comme les stations de métro.

Un guide de survie sur l’île de Guam

Le gouvernement américain a publié ce vendredi un guide de survie pour les habitants de l’île de Guam. Le guide donne des conseils pour savoir comment agir avant, pendant et après une attaque nucléaire.

Par exemple, «ne pas regarder l’éclair ou la déflagration lors de l’explosion, cela peut rendre aveugle» ou «enlever ses vêtements pour éviter la propagation des particules radioactives», le guide en ligne indique également que «les abris n’ont pas besoin d’être spécialement conçus pour se protéger des radiations (…)

Cela peut être un espace protégé, où les murs et le toit sont suffisamment épais et denses pour absorber les radiations». Récemment menacée par Kim Jong-un, l’île compte 163.000 habitants et abrite une base militaire américaine avec un escadron de sous-marins, une base aérienne et un groupe de garde-côte.

Les Blogueurs associés

Publié dans Corée du Nord, Corée du Sud, Etats-Unis, Japon | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus